Les dépenses liées à l'énergie prennent souvent un pourcentage important dans les dépenses mensuelles de chaque ménage. Par conséquent, l’Etat a mis en place un dispositif qui permet d’aider les foyers, dont les revenus sont très modestes, à payer leur factures énergétique. 

Le chèque énergie

C’est un dispositif d’aide accordée aux ménages dont la situation financière est assez précaire. Elle permet de prendre en charge le paiement partiel ou entier des factures d’énergie, que ce soit pour :

  • L'électricité
  • Le fioul
  • Le gaz
  • Le bois

Il faut ajouter à cela qu’il permet aussi de financer une partie des travaux d’économie d'énergie

Il faut savoir que c’est une aide qui a été mis en place au début de l’année 2018, dans le but de remplacer :

  • Le tarif spécial de solidarité
  • Le tarif de première nécessité

La procédure de demande de chèque énergie

Il faut savoir que le chèque énergie n’est pas accessible à tous les foyers. En effet, il est régi par des conditions de ressources, ainsi que par la composition des ménages. Par conséquent, pour être éligible, les ménages devront avoir un revenu fiscale inférieur à 10 700 euros par Unité de consommation (le propriétaire vaut une unité de consommation, la seconde personne : ½ unité de consommation et les personnes restantes : ⅓ de l’unité de consommation).

Il faut savoir que pour être demander l’aide chèque énergie aucune démarche spécifique n’est requise. Les ménages doivent uniquement communiquer une déclaration des revenus aux services des impôts, chaque année. Ces derniers vont ensuite les envoyer à l’Agence qui prend en charge cette aide. C’est, enfin, à ce niveau que les ménages sont sélectionnés. Et que les chèques énergies leurs sont envoyés de manière automatique, au niveau de leur logement. Il est conseillé de réitérer cette opération même si le montant perçu est dérisoire. 

Le montant du chèque énergie

Comme il a été spécifié précédemment, un plafonnement des ressources a été établi pour pouvoir sélectionner les foyers qui peuvent être éligible au chèque énergie. Face à cela, le montant qui leur est attribué n’est pas fixe. En effet, il est indiqué suivant la composition du ménage ainsi que leur niveau de ressources. Mais, en moyenne, le montant est compris entre 47 et 280 euros par an. 

Ce tableau résume le montant des chèque octroyé suivant les deux critères de sélection :

La composition du foyers Les revenus des foyers
Moins de 5 600 euros 5 600 à 6 700 euros 6 700 à 7 700 euros 7 700 à 10 700 euros
Une unité de consommation 194 euros 146 euros 98 euros 48 euros
Deux unité de consommation 240 euros 176 euros 113 euros 63 euros
Trois unité de consommation et plus 277 euros 202 euros 126 euros 76 euros

Cependant, il sera impossible de cumuler les chèques annuels. Car, ils sont une date de validité. En effet, ces derniers sont habituellement transmis aux foyers avant la fin avril. Et, ils doivent être mis à profit avant la fin du mois de mars prochain. Il peut être utilisé pour régler :

  • Les facture de gaz et d'électricité
  • L’achat d’un combustible
  • Les travaux de rénovation énergétique

Il faut savoir qu’il existe aussi des aides qui permettent de financer l’installation d’un nouveau chauffage, comme la prime énergie chauffage.

Laissez un commentaire